Aujourd'hui, par chance, les femmes ont le choix entre différentes techniques contraceptives. Elles ont donc la possibilité de choisir en fonction de leurs besoins, de leurs attentes, de leur style de vie, de leurs préférences. Mais justement, ce n'est pas toujours facile d'y voir clair avec toutes ces options : pilule, stérilet, anneau vaginal, etc... Pas toujours simple de s'y retrouver. En tant que médicament, les méthodes contraceptives doivent être prescrites par un médecin. Mais c'est toujours mieux de connaître les différentes options, leurs avantages et leurs inconvénients respectifs pour choisir celle qui semble la plus adéquate à votre cas.

Pour vous guider dans votre choix, nous vous proposons donc ce comparatif détaillé des différentes méthodes contraceptives qui s'offrent à vous.

L'indice de Pearl : une aide dans le choix de votre contraception

L'efficacité de la méthode contraceptive est un critère très important dans le choix de sa méthode de contraception. Pour permettre d'y voir plus clair, l'indice de Pearl du nom du biologiste qui l'introduisit en 1933 permet de mesurer cette efficacité. L'indice de Pearl est donc un outil statistique qui sert à mesurer l'efficacité d'une méthode contraceptive lors des essais cliniques. 

On l'obtient en divisant le nombre de grossesses non planifiées par le nombre de mois d'utilisation d'une méthode contraceptive. Le résultat obtenu est ensuite multiplié par 1200. Au final on obtient donc le nombre de grossesses chez 100 femmes utilisant une méthode contraceptive en 1 an.

Autrement dit, un indice Pearl de zéro signifie qu'aucune femme n'est tombée enceinte sur une période de un an. Cela veut dire que l'efficacité de la méthode de contraception ainsi testée est de 100 %.

Un indice de Pearl de 1, signifie donc qu'une femme sur 100 est tombée enceinte. Un indice de 0,01 signifie qu'une femme sur 1000 est tombée enceinte malgré l'utilisation d'une méthode contraceptive. Et ainsi de suite. A titre d'exemple, la pilule progestative a un indice de Pearl de 0,4, le stérilet au cuivre de 0,6, le préservatif masculin de 3, etc.

Il faut savoir que l'indice de Pearl atteint les 80 voire 90 chez les femmes de 20 ans qui n'utilisent pas de méthode contraceptive. Donc plus une méthode contraceptive est efficace plus cet indice statistique baisse. Rappelons justement que le résultat obtenu n'est qu'une moyenne statistique. Et qu'il est également obtenu lors d'essais cliniques. Par conséquent, il ne reflète pas exactement la réalité. D'une part, le taux d'échec d'une méthode contraceptive est généralement plus élevé lors de la première année d'utilisation et va décroître avec l'expérience. D'autre part, cet indice révèle donc les données dans une utilisation optimale, au cours d 'essais cliniques. Or dans la vie quotidienne des erreurs d'utilisation font généralement baisser l'efficacité d'une méthode contraceptive. C'est par exemple le cas pour les pilules et « l'oubli » ou encore en cas de déchirure du préservatif.

Enfin, il faut savoir qu'une méthode contraceptive n'est jamais efficace à 100 %.  Il existe en effet toujours des cas particuliers. Par exemple des femmes qui ne réagissent pas aux contraceptifs hormonaux oraux.

La pilule : la méthode contraceptive la plus populaire


La pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en France chez les femmes de 20 à 35 ans. Le fonctionnement de la pilule repose sur l'apport d'hormones qui vont inhiber l'ovulation. Généralement, une pilule oestroprogestative est prescrite, c'est-à-dire une pilule contenant les hormones progestérone et œstrogène. Les dosages de ces hormones varient en fonction des marques. Il existe différents types de pilules.

La pilule œstroprogestative

Comme son nom le laisse deviner, cette pilule contient donc de l'œstrogène et de la progestérone. Elle se prend généralement pendant 21 jours, puis une pause de 7 jours est observée avant qu'une nouvelle plaquette soit de nouveau entamée. 

Cette méthode est l'une des plus sûre qu'il soit. Elle présente en effet un indice de Pearl de 0,1 à 0,9.

La micro-pilule ou pilule minidosée

La micro-pilule est une pilule qui ne contient que du progestatif. Elle est moins efficace que la première car présente un indice de Pearl de 0,5 à 3. Elle reste cependant une option relativement sûre. L'effet peut cependant être altéré notamment par la prise d'autres médicaments tels que les antibiotiques.

La pilule du lendemain

Il s'agit d'un contraceptif d'urgence qui ne doit en aucun cas être utilisé comme une méthode de contraception régulière. Prise dans les temps, elle permet d'éviter un grand nombre de grossesses non-désirées.

Son indice de Pearl est de l'ordre de 2,7. Cependant son efficacité diminue très vite plus elle est prise tard après le rapport sexuel. Son efficacité atteint ainsi les 96,3 % si elle est prise dans les première 24 heures. Ce taux baisse à 85 % si elle est prise dans les 24/48 heures et à 58 % entre les 48 et 72 heures.

Contraception-pilule

Le stérilet ou DIU (Dispositif Intra Utérin)


Le DIU, appelé à tord stérilet (cette méthode ne rend pas stérile) est un dispositif contraceptif en forme de « T ». Il mesure environ 3,5 cm de long. Il est inséré dans l'utérus par un médecin ou une sage-femme. On distingue deux types de DIU. Le DIU hormonal et le DIU en cuivre.

Le DIU hormonal

Il s'agit d'un dispositif en plastique qui va délivrer en continu de petite dose d'une hormone progestative. Cette hormone va épaissir les sécrétions du col rendant ainsi impossible le passage des spermatozoïdes. L'hormone va aussi généralement diminuer la durée et le volume des règles voire les sensations douloureuses qui les accompagnent parfois.

Le DIU hormonal que l'on nomme également SIU pour Système Intra Utérin présente un indice de Pearl de 0,1. C'est donc une méthode contraceptive très efficace.

Le DIU en cuivre

Il s'agit d'un dispositif en plastique muni de plusieurs manchons de cuivre. C'est le cuivre qui rend les spermatozoïdes inactifs. Deux tailles de DIU en cuivre sont disponibles : short (par exemple pour les femmes qui n'ont jamais été enceintes) et standard.

Le DIU en cuivre est légèrement moins efficace que le DIU hormonal. Cette méthode contraceptive présente en effet un indice de Pearl de 0,6.

contraception-DIU

L'anneau vaginal


L'anneau vaginal est une bague, un cercle en plastique poreux flexible d'un diamètre de 5 cm environ. L'anneau vaginal contient deux hormones contraceptives : œstrogène et progestatif. Il est inséré dans le fond du vagin. C'est la chaleur corporelle qui libère de manière continue et à petite dose les hormones contraceptives. Ces hormones passent donc directement dans le sang via les parois vaginales extrêmement vascularisées. La muqueuse de l'utérus se modifie et empêche le passage des spermatozoïdes.

L'anneau vaginal est mis en place pour une durée de 21 jours. Période après laquelle il est retiré, une pause de 7 jours est alors observée et un autre anneau vaginal est donc mis en place.

L'anneau vaginal présente un indice de Pearl de 0,3. C'est donc un moyen de contraception lui aussi très efficace.

contraception-anneau

Le patch contraceptif


Une autre option contraceptive, c'est le patch ou encore timbre contraceptif. Il se présente sous la forme d'un carré qui mesure environ 4 centimètres de côté. Le patch contraceptif s'applique directement sur la peau. Il libère des hormones œstroprogestatives dans l'organisme de façon continue et régulière, à petite dose.

Le fonctionnement du patch est comparable à celui des pilules dans le sens où ce sont les mêmes hormones qui agissent. Par contre, à la différence de la pilule qui doit être prise tous les jours, un patch est effectif pour une durée d'une semaine. Les risques d'oubli sont donc beaucoup moins importants.

Discret, ce moyen contraceptif est donc particulièrement facile à utilisé.

De plus, le patch contraceptif est une méthode elle aussi très efficace. L'indice de Pearl est en effet de 0,3. Comme la pilule, dans la vie réelle, cette efficacité tombe à 91 %.

contraception-patch

L'implant hormonal


L'implant se présente sous la forme d'un bâtonnet cylindrique en plastique. Il mesure environ 4 cm, pour vous donner une idée, ça représente la taille d'une allumette. L'implant va lui aussi délivrer des hormones progestative dans l'organisme.

Il est inséré sans douleur sous la peau du bras à l'aide d'une aiguille spéciale, un peu comme un vaccin. Une fois mis en place, l'implant ne se voit ni ne se sent pas. Il peut être enlevé « sur demande ». L'implant est efficace pour une durée de 3 ans.

Cette méthode contraceptive est très efficace elle aussi. Son indice de Pearl varie ainsi de 0,1 à 0,8.

contraception-implant

Le Depo-Provera ou progestatif injectable


Cette méthode contraceptive consiste à injecter directement dans le muscle delta ou le fessier les mêmes hormones contraceptives que celles utilisées pour la pilule. Le progestatif injectable a donc lui aussi trois actions contraceptives : il bloque l'ovulation, épaissit la glaire cervicale et atrophie l'endomètre.

Cette méthode est efficace pour une durée de trois mois mais présenterait plus d'inconvénients que l'utilisation de la pilule.

Efficace, l'injection de Dep-Provera présente un indice de Pearl de 0,3.

contraception-injection

 

Sources:

Dernière mise à jour le : 10.07.2017