Coronavirus mise à jour: Notre service marche normalement.
Numéro de téléphone Besoin d'aide?
Service clients disponible maintenant: lun.-ven. 9:00-18:00
  • Service privé et confidentiel
  • Médicaments authentiques
  • Service tout compris- aucun frais cachés
  • Livraison en un jour ouvré
Accueil / IST

IST et santé sexuelle

Les infections et maladies sexuellement transmissibles sont plus courantes que ce que l’on pense souvent. Elles sont classées en trois catégories : bactériologiques, virales et parasitaires.

Les IST et MST sont transmises par contact physique intime tel que la pénétration vaginale, anale ou le sexe oral, les personnes les plus à risque sont donc actives sexuellement et ont des relations sexuelles non protégées.

Heureusement, les IST bactériennes et parasitaires sont traitables avec le traitement adapté. Les IST d'origine virale ne sont pas curables mais elles restent facilement gérables puisqu’elles apparaissent généralement sous forme de crises légères au cours de la vie après l’infection initiale. Les IST les plus courantes sont le VHP (papillomavirus) qui peut se manifester sous forme de verrues sur les parties génitales, la gonorrhée et la chlamydia. Comme la majorité des IST présentent rarement des symptômes marqués, il est essentiel de faire des dépistages réguliers. Pour plus d'informations concernant les IST et leurs symptômes ou pour avoir des renseignements sur les lieux de dépistage, veuillez vous référer à la section ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une IST ?

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des infections transmises la plupart du temps au cours de rapports sexuels. Il existe cependant quelques exceptions à la règle. Par exemple, l’herpès génital classé parmi les IST peut être transmis par le partage d’objets personnels tels que les rasoirs et les serviettes.

Les IST peuvent être séparées en trois catégories : bactériologiques, virales et parasitaires. Certaines sont bien plus courantes que d’autres du fait qu’elles sont très contagieuses.

  • Les infections bactériologiques, comme chlamydia et gonorrhée et les infections parasitaires comme les poux de pubis sont facilement traitables avec un traitement antibiotique et/ou des crèmes
  • Les infections virales, comme l’herpès génital ou les verrues génitales sont des maladies qui ne sont pas curables. Bien qu’il s’agissent d’infections chroniques, la majorité des gens présentent des symptômes modérés et peu fréquents, lorsque ces symptômes apparaissent.

Le nombre de personnes touchées par les IST a augmenté de façon constante depuis les années 1990. Une étude récente de Santé Publique France montre que les consultations pour les IST en Europe ont également continué d’augmenter au fil des ans.

La plupart des IST sont souvent asymptomatiques (elles ne présentent absolument aucun symptôme) - 70% des femmes et 50% des hommes qui ont une IST ne présentent aucun symptôme, ce qui rend indispensable le dépistage en cas de relation sexuelle non protégée.

Liste complète des IST

Les trois types d’IST

IST bactériologiques

IST virales

IST parasitaires

Maladies souvent confondues avec des infections sexuellement transmissibles :

  • Chancre mou
  • Vaginose Bactérienne
  • Candidose
  • Cystite
  • Autres souches d’herpès

Les maladies qui sont confondues avec des IST sont des maladies qui sont associées à la santé sexuelle, mais qui ne sont pas classées comme des infections sexuellement transmissibles. Certaines de ces “fausses” IST ont des symptômes similaires. Par exemple, la candidose peut également entraîner des démangeaisons et des brûlures.

Comment se transmet une IST ?

Les IST peuvent être très contagieuses et présentes dans le sperme, les excréments, le sang, les sécrétions vaginales, et parfois dans la salive. La plupart du temps, une IST se transmet lors d’une pénétration vaginale ou anale, il existe cependant d’autres voies de transmission qu’il est important de connaître.

IST et rapport oral

Oui, les infections sexuellement transmissibles (IST) peuvent être transmises lors d’un rapport sexuel oral. Toutes les personnes sexuellement actives qui n’utilisent pas de précaution adaptée sont à risque d’attraper une IST, certaines infections étant plus courantes que d’autres.

IST et contact physique

Il est très improbable qu’un simple contact physique puisse causer une IST car les bactéries et les parasites ne survivent pas très longtemps après avoir quitté la zone infectée. Lors d’un contact physique plus intime, par exemple en cas de frottements entre les parties génitales, il est possible de contracter certaines IST comme les verrues génitales, l’herpès génital, les poux de pubis, le molloscum contagiosum et la syphilis.

IST et accessoires sexuels

Échanger des objets tels que des accessoires sexuels peut aussi présenter un risque de contracter une IST si les échanges ont lieu avec une personne atteinte d’une IST. Il est également important de noter qu'une mauvaise hygiène de vos accessoires sexuels peut provoquer des maladies comme par exemple des candidoses, ou d’autres maladies de peau, car les bactéries prolifèrent dans les milieux humides.

Bien que la probabilité de contracter une infection sexuellement transmissible augmente lors de relations sexuelles avec des partenaires multiples, il suffit d’une fois pour contracter une infection ou une maladie.

Quels sont les symptômes des IST ?

Dans la majorité des cas, vous ne ressentirez absolument aucun symptôme, en particulier lorsqu’il s’agit d’infection bactérienne. Il est donc d’autant plus important de se faire dépister si vous êtes sexuellement actif et de se protéger lors des rapports sexuels grâce à des moyens de protection comme les préservatifs ou des digues dentaires selon les circonstances. Si vous ressentez des symptômes d’une IST, ne vous inquiétez pas, la plupart sont facilement traitables en utilisant le bon traitement.

Les symptômes que vous ressentez vont dépendre du type de l'IST. Par exemple, les verrues génitales auront l’apparence de verrues qui peuvent démanger mais ne sont généralement pas douloureuses, alors qu’un léger écoulement est associé à une infection bactérienne comme la chlamydia.

Les symptômes les plus courants des IST sont les suivants :

  • Douleurs pour uriner ou lors des rapports sexuels
  • Démangeaisons, brûlures ou picotements autour des parties génitales
  • Boursouflures, verrues et/ou plaies
  • Boutons ou grosseurs au niveau des parties génitales ou de l’anus
  • Pertes ou saignements inhabituels

En ce qui concerne les infections bactériologiques ou virales, les symptômes peuvent varier : les infections virales présenteront toujours des symptômes à un moment ou un autre. Ces symptômes peuvent parfois mettre des mois voire des années avant d’apparaître. Ces infections ne sont pas curable mais leurs symptômes vont rester inactifs la plupart du temps, et, lorsqu’ils apparaissent ils peuvent être gérés rapidement et efficacement à l’aide d’un traitement approprié.

Symptômes les plus courants selon le type d’IST

IST bactériologiques

  • Saignements lors des rapports sexuels ou entre les règles
  • Douleurs pelviennes ou dans la zone abdominale basse
  • Pertes inhabituelles au niveau du pénis, du vagin ou de l’anus
  • Irritation, douleur ou démangeaisons autour des parties génitales

IST virale : L’herpès génital

  • Sensation de picotements autour des parties génitales
  • Taches sombres sur la peau
  • Petites plaies autour du pénis, du vagin, de l’anus ou de l’aine
  • Gonflement des Glandes
  • Douleur abdominale et pour uriner

Traitements possibles : Azithromycine ou Doxycycline

IST virale : la verrue génitale

  • Excroissances isolées ou groupées sur ou autour des parties génitales
  • Perturbation de l’écoulement urinaire en cas de présence d’excroissances internes

Traitements possibles : Warticon, Aldara ou Condyline

Le tableau ci-dessus présente les symptômes de quelques exemples d'IST. Pour en apparendre plus sur les symptômes des IST, vous pouvez explorer notre page dédiée :

Plus d’informations sur les symptômes des IST

Il est important de spécifier qu’il est possible que vous ne ressentiez pas tous ces symptômes pour chacune des IST. Si vous avez le moindre doute ou si vous êtes inquiet ou inquiète, n’hésitez pas à demander l’aide d’un médecin.

Comment traiter les IST ?

Les IST d’origine bactériologique sont souvent traitées avec des antibiotiques et peuvent être entièrement éradiquées. Les IST d’origine virale telles que l’herpès génital restent dans le corps et peuvent se manifester plusieurs années plus tard, mais ces crises sont facilement gérées. Certains antibiotiques ne nécessitent qu’une dose unique alors que d’autres demanderont un traitement plus long. L’ordonnance que vous recevrez dépendra du type de l’IST diagnostiquée et de sa sévérité.

Quel que soit le traitement prescrit, il est fortement conseillé de prendre l’intégralité du traitement même si vos symptômes ont disparus entre temps.

Un traitement médicamenteux est essentiel pour maitriser et éliminer les IST. Pour que le médicament soit le plus efficace possible, il peut également être important de le prendre tous les jours à la même heure et en suivant les instructions données. Ces dernières vont dépendre du type de traitement que vous prenez, vous devez donc lire la notice d’utilisation avant de commencer le traitement.

Il est important de prendre le traitement le plus tôt possible afin d’éviter les complications.

Liste des IST traitables

  • Chlamydia
  • Poux de pubis (morpions)
  • Herpès génital (néanmoins très souvent récurrant)
  • Verrues génitales (non curables mais facilement gérables)
  • Gonorrhée
  • Trichomoniase

D’autres maladies telles que l’Ureaplasma Urealyticum, qui font également partie des IST les plus connues, sont aussi traitables.

Comment prévenir les IST ?

Le moyen le plus simple de prévenir les IST est d’avoir des relations sexuelles protégées. Il est important de préciser que les préservatifs et les digues dentaires ne sont pas efficaces à 100% : les IST virales et parasitaires peuvent être présentes dans certaines zones telles que l’aine ou l’anus et non restreintes à la zone génitale seule. Ils permettent néanmoins de réduire considérablement le risque de contracter une infection. Si vous êtes sexuellement actif et avez des relations sexuelles régulièrement, en particulier avec différents partenaires, le dépistage des IST est fortement conseillé et vous permettra d’éviter de subir les conséquences d’une infection ou n’importe quel autre symptôme désagréable.

Les IST non traitées peuvent endommager vos organes reproducteurs et également prendre part à d’autres problèmes de santé, comme par exemple l’épididymite, l’inflammation pelvienne et le cancer du col de l’utérus, c’est pourquoi il est important de se faire dépister régulièrement.

  • Sélectionnez
    le traitement

  • Remplissez un
    formulaire médical

  • Le médecin envoie
    l'ordonnance

  • Les médicaments sont
    expédiés par la pharmacie

Informations liées
Diagnostic et symptômes des IST