Le traitement hormonal substitutif (THS) consiste à remplacer les œstrogènes qui ne sont plus produits par le corps durant la ménopause. Remplacer les œstrogènes perdus lors du processus de vieillissement permet de réduire les symptômes et de protéger contre l'ostéoporose

  • Prescription en ligne
    de notre médecin

  • Prescription valide
    dans toutes les pharmacies

  • Livraison 24h Passez votre
    commande avant 16h30 et faites vous livrer le lendemain
  • Service tout inclus
    Aucun frais cachés

Livial

Fabriqué par Organon

Livial est un traitement hormonal de subsitution indiqué chez la femme en période pré et post ménopause. Ses hormones de synthèses (à la fois un oestrogène et un progestatif) aident le métabolisme de la femme à mieux s'adapter aux dérèglements hormonaux propres à cette période, et limitent ainsi l'apparition de symptomes et effets secondaires gênants.

read more about Livial
Commandez uniquement l'ordonnance pour Livial
Valable dans n'importe quelle pharmacie livraison 24h GRATUITE
Commandez votre ordonnance maintenant
Excellent Trustpilot 4.5 / 5 Nos clients ont écrit un avis sur trustpilot

Premarin

Fabriqué par Pfizer

Prémarin est un traitement hormonal de subsitution indiqué chez la femme en période pré et post ménopause. Ses hormones de synthèses (à la fois un oestrogène et un progestatif) aident le métabolisme de la femme à mieux s'adapter aux dérèglements hormonaux propres à cette période, et limitent ainsi l'apparition de symptomes et effets secondaires gênants.

read more about Premarin
Commandez uniquement l'ordonnance pour Premarin
Valable dans n'importe quelle pharmacie livraison 24h GRATUITE
Commandez votre ordonnance maintenant
Excellent Trustpilot 4.5 / 5 Nos clients ont écrit un avis sur trustpilot

Qu'est-ce que la ménopause ?

Toutes les femmes arriveront un jour à la ménopause. Il s'agit d'un moment de la vie où la fertilité et par conséquent les règles commencent à disparaitre.

La ménopause peut avoir lieu à des âges différents selon les personnes. Elle débute en général entre 45 et 55 ans mais pour certaines femmes elle peut commencer à la trentaine. Pour celles qui sont touchées par la ménopause à la trentaine, on parle de ménopause précoce ou prématurée, cependant, ses symptômes et ses effets sont les mêmes que lorsque la ménopause se déclenche à la cinquantaine.

En vieillissant, le nombre d'ovules contenus dans les ovaires diminue et les ovaires produisent, par conséquent, moins d'œstrogènes. Cela se fait graduellement comme c'est le cas de la puberté. La période de transition est appelée "péri-ménopause" et beaucoup de symptômes peuvent commencer à apparaitre à ce moment-là. Il peut s'écouler plusieurs années pour que l'étape de la péri-ménopause passe à l'état de ménopause totale, c'est à dire que la libération des ovules et la fertilité s'arrêtent complètement.

Certaines femmes peuvent être gravement affectées par la ménopause autant physiquement que mentalement. Certaines femmes s'inquiètent de voir baisser leur attrait sexuel et leur attractivité. La baisse des œstrogènes peut fortement affecter les émotions. Les symptômes physiques que les femmes peuvent ressentir au cours du passage à la ménopause sont :

  • Bouffées de chaleur - il s'agit d'un symptôme très courant entrainé par la hausse des hormones.
  • Sueurs nocturnes
  • Insomnie
  • Sécheresse vaginale
  • Picotements et irritation de la peau
  • Infections des voies urinaires
  • Humeur maussade et baisse de libido
  • Ostéoporose

Lorsque la période de péri-ménopause se termine et que la ménopause finale s'installe, certaines femmes présentent un risque de fragilisation des os, une maladie appelée ostéoporose. Ce sont les œstrogènes qui permettent au corps de construire des os solides, donc lorsque leur production s'arrête, cela affecte la densité osseuse provoquant des fractures. Dans les cas graves, les os peuvent se facturer lors d'une chute légère ou en toussant.

Affirmer que la ménopause est en place est difficile. Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont des signes fréquents montrant que la ménopause approche mais il n'est pas évident de savoir quand l'ovulation s'est définitivement arrêtée. Il est utile de garder une trace de vos menstruations si vous souffrez des symptômes de la ménopause. La plupart des médecins diront que la ménopause est en place si vous n'avez pas eu de saignements depuis deux ans si avez moins de 50 ans, ou bien depuis un an si vous avez plus de 50 ans.

Les femmes qui ont subi une hystérectomie avec ablation des ovaires auront une ménopause immédiate.

Comment gérer la ménopause ?

Il est possible de gérer la ménopause à l'aide de changements de mode de vie.

  • Adopter une alimentation saine, faible en gras, en sucre et en sel et augmenter vos apports en vitamine D et en calcium vous aidera à ne pas prendre de poids et protégera vos os.
  • Réduire votre consommation de caféine peut vous aider à gérer les symptômes car cette dernière favorise les bouffées de chaleur et les insomnies.
  • L'exercice réduit l'anxiété, la dépression, aide à perdre du poids et à construire des os solides. Il s'agit d'un des meilleurs moyens de gérer la ménopause.
  • Réduisez votre consommation d'alcool car celui-ci favorise la prise de poids et les bouffées de chaleur. Tenez-vous en à ces principes qui diminuent les risques.
  • La cigarette peut provoquer une ménopause précoce et favorise les bouffées de chaleur. Si vous avez besoin d'aide pour arrêter de fumer, il y a beaucoup d'options disponibles. Demande conseil à votre pharmacien.
  • La déshydratation est un facteur clé de fatigue. Buvez tout au long de la journée pour évacuer les toxines et pour favoriser votre concentration.

Les femmes dont la qualité de vie est diminuée à cause de la ménopause et qui n'ont pas trouvé de soulagement dans les méthodes naturelles, peuvent envisager le traitement hormonal substitutif (THS).

Qu'est-ce qu'un THS ?

Un traitement hormonal substitutif (THS) consiste à remplacer les œstrogènes que votre corps ne fabrique plus. Il s'agit d'un traitement cliniquement éprouvé et efficace pour gérer la ménopause. Le THS peut prendre plusieurs formes, mais le plus souvent il s'agit de comprimés à prendre quotidiennement.

Comprimés : De petits comprimés à prendre quotidiennement contenant des œstrogènes ou bien des œstrogènes et de la progestérone sont avalés afin de maintenir le taux d'hormones dans votre corps et ainsi minimiser les symptômes de la ménopause.

Patches : Les patches transdermiques contiennent les mêmes composants que les comprimés mais sont collés sur la peau deux fois par semaine plutôt que d'être avalés.

Implants : Les implants ne sont pas courants, mais certaines femmes peuvent les utiliser pour libérer des hormones durant plusieurs mois.

Le type de THS nécessaire dépend de la sévérité des symptômes et de si l'utérus est encore présent ou non. Il existe deux types de THS - œstrogènes uniquement ou combiné c'est à dire contenant à la fois des œstrogènes et de la progestérone. Votre médecin est le mieux placé pour décider quel type vous convient le mieux.

THS à base d'œstrogènes uniquement

Les œstrogènes disparaissent durant le processus de ménopause et ce type de THS remplace simplement ces hormones manquantes. Le traitement THS à base d'œstrogènes uniquement convient aux femmes qui n'ont pas d'utérus (celles qui ont subi une hystérectomie).

Le THS combiné

Le THS combiné comporte à la fois des œstrogènes et de la progestérone. Il s'agit de deux hormones sexuelles produites par les femmes. Les œstrogènes sont nécessaires pour réduire les symptômes mais si une femme possède toujours des ovaires, il est possible que ceux-ci produisent déjà des œstrogènes. La faible dose de progestérone contenue dans le THS permet d'assurer que les œstrogènes ne stimulent pas la paroi utérine car cela peut entrainer des excroissances et éventuellement un cancer.

Le THS devraient être pris uniquement si vous ne pouvez pas supporter les symptômes de la ménopause et seulement à faible dose sur une courte période. Celles qui suivent un THS doivent faire un bilan médical chaque année, voir même plus souvent si elles souffrent de problèmes de santé particuliers.

Comment fonctionne le THS ?

Le THS à base d'œstrogènes uniquement apporte un supplément d'œstrogènes à votre corps. Les femmes qui suivent ce type de traitement n'ont généralement plus d'utérus donc la progestérone n'est pas nécessaire et il n'y aura pas de saignement. Deux exemples de THS à base d'œstrogènes uniquement sont Elleste et Evorel.

Le THS cyclique est un traitement combiné qui maintient le rythme naturel de votre cycle. Les œstrogènes sont prises pendant les deux premières semaines suivies de deux semaines sous progestérone. Il est possible que vous ayez des règles (il s'agit en réalité d'un saignement de privation) lorsque la dose de progestérone est terminée. Des exemples de THS cycliques sont Evorel Conti et Elleste Duet.

Le THS continue combiné est constitué d'œstrogènes et de progestérone contenus dans un comprimé ou un patch. Le dosage ne varie pas durant le mois et n'entraine généralement pas de saignement. Les exemples sont Elleste Duet Conti et Evorel Sequi.

Les comprimés de THS sont pris tous les jours. Pour le THS cyclique, il vous faudra prendre les comprimés d'œstrogènes en premier. Le code couleur vous aidera à les repérer. Avec les comprimés de THS à base d'œstrogène uniquement et à libération continue, l'ordre n'a pas d'importance. Tous les comprimés doivent être pris à la même heure chaque jour sans interruption. Avalez-les en entier avec de l'eau et ne les croquez pas.

Les patches THS sont une alternative discrète aux comprimés et utiles pour celles qui n'aiment pas avaler des comprimés. Le patch doit être placé sous la taille sur une zone de peau lisse, propre et sèche, deux fois par semaine. Si vous placez un patch le lundi, il vous faudra le changer jeudi et puis de nouveau le lundi suivant.

Pour combien de temps aurais-je besoin de THS ?

Le traitement hormonal substitutif requiert généralement quelques semaines pour agir. Vous devriez en ressentir les bienfaits après cette période. Pour certaines femmes, les symptômes diminuent après une semaine mais trois mois sont parfois nécessaires pour voir apparaitre pleinement les bienfaits du THS. Si vous ne ressentez aucun bienfait après trois mois, consultez votre médecin pour envisager un dosage plus fort.

La durée du traitement THS est susceptible de varier selon les cas. Il n'est pas recommandé que les femmes de plus de 60 ans commencent le THS, mais celles qui le prennent déjà peuvent continuer si nécessaire.

Si le THS est pris pour soulager les symptômes de ménopause, il peut être pris pendant 2 ou 3 ans. C'est souvent le délai requis pour le passage à la ménopause. Si vous avez eu une ménopause précoce ou si vos ovaires ont été retirés, le délai de 2 ou 3 ans ne commence pas avant que vous ayez atteint l'âge de 50 ans.

Lorsque le THS est utilisé pour prévenir l'ostéoporose, il doit généralement être pris pendant au moins 5 ans.

Toutes les décisions concernant la durée du THS doivent être prises en accord avec votre médecin. Pendant toute la durée du THS, vous devrez faire des bilans de santé régulier afin de s'assurer que le dosage du THS est toujours adapté.

Les effets secondaires et précautions d'utilisation du THS

Les traitements hormonaux substitutifs sont soumis à prescription afin d'assurer votre sécurité. Prendre des hormones dans le cadre de la pilule contraceptive ou du THS est sans danger du moment que vous respectez la posologie, faites des bilans réguliers et mentionnez les effets secondaires éventuels.

Précautions d'utilisation

Le THS peut entraver le fonctionnement de certains médicaments. Si vous avez besoin de suivre un traitement à long ou court terme, demandez conseil à votre médecin, pharmacien ou dentiste à propos des interactions avec le THS.

Les médicaments qui sont affectés par le THS sont : les traitements de l'épilepsie, certains antibiotiques, les traitements pour le VIH, les médicaments contre la tension artérielle élevée dans les poumons, et le millepertuis.

Généralement, les femmes qui sont dans les cas suivants ne doivent pas utiliser le THS, sauf avis contraire de votre médecin :

  • Cancer du sein
  • Cancer de la paroi utérine
  • Saignement vaginal inexpliqué
  • Caillot sanguin ou problèmes de coagulation sanguine
  • Une maladie liée à un caillot sanguin comme une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une angine.
  • Défaillance hépatique
  • Porphyrie
  • Hyperplasie de l'endomètre non traité
  • Une allergie au THS
  • Enceinte ou allaitante

Certaines pathologies ou choix de vie peuvent impliquer que vous ne pouvez pas prendre THS, cependant votre médecin décidera si les avantages surpassent les risques. C'est le cas par exemple si vous présentez un risque accru de caillot sanguin - si vous fumez ou êtes en surpoids, si vous avez des antécédents familiaux de cancers associés aux œstrogènes, si vous avez des migraines, du diabète, de l'asthme, de l'épilepsie ou de l'endométriose.

Effets secondaires

Les THS peut éventuellement entrainer des effets secondaires. Un effet secondaire rare mais grave est l'augmentation du risque de caillots sanguins. Les œstrogènes peuvent densifier le sang ce qui implique qu'un caillot peut potentiellement se former. Si le caillot est libéré dans le corps il peut entrainer une attaque cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Le risque est très faible mais est plus important si vous fumez ou êtes en surpoids.

Les œstrogènes contenus dans le THS peuvent aussi augmenter les risques de cancer du sein ou des ovaires. Le risque est faible mais si vous présentez des antécédents familiaux, il peut ne pas être recommandé d'utiliser le THS. Le risque de cancer du sein et des ovaires revient à la normale quelques années après l'arrêt du traitement.

Le THS à base d'œstrogènes uniquement peut entrainer l'épaississement de la paroi utérine et un cancer de l'utérus. Le THS combiné comporte un risque réduit grâce à la progestérone.

Les femmes de plus de 60 ans ont un risque plus élevé de défaillance cardiaque et d'accident vasculaire cérébral et les femmes de plus de 65 ans ont un risque légèrement plus élevé d'avoir des pertes de mémoire si elles utilisent le THS combiné.

Les effets secondaires fréquents du THS sont : irritation locale de la peau due au patch, changements émotionnels, insomnie, maux de tête, rétention d'eau et nausée. Les effets secondaires rares mais sévères sont : jaunisse, migraines, augmentation de la tension artérielle, rougeurs douloureuses au niveau des yeux, de la bouche et des parties génitale et saignement vaginal irrégulier. Si vous présentez l'un de ces effets secondaires rares, consultez votre médecin avant de continuer le traitement.

Lisez toujours la notice d'utilisation qui vous donnera la liste complète des effets secondaires fréquents et rares associés à la marque et au type de THS que vous prenez.

Comment commander ?
    • Sélectionnez un traitement

      Choisissez le médicament que vous souhaitez commander et sélectionnez les dosages et/ou quantités appropriées afin de procéder à la consultation.

    • Répondez à notre questionnaire médical en ligne

      Remplissez notre rapide questionnaire médical afin de communiquer à notre médecin toutes les information sutiles sur votre situation médicale. Cela lui permettra de s'assurer que votre traitement est bien adapté à votre situation de santé.

    • Notre docteur délivre sa prescription

      Après analyse et diagnostic de votre questionnaire médical, notre docteur établit alors son ordonannce médicale et la télétransmet directement à notre pharmacie partenaire pour expédition de votre traitement.

    • Votre traitement vous est livré en 24h ouvrées

      Notre pharmacie procède à une dernière vérification de votre commande avant expédition finale de votre traitement par livraison 24h (hors week ends et jours fériés)